Lagune aérée

Le lagunage aéré s’opère dans des grands bassins (plusieurs dizaines de mètres) comportant un système d’aération artificielle qui oxygène les eaux usées. Ce procédé est souvent issu d’une lagune naturelle surchargée où la photosynthèse ne parvient plus à fournir suffisamment d’oxygène pour permettre la dégradation de la matière organique.

La teneur en oxygène des eaux est essentielle pour permettre le bon fonctionnement du lagunage ; elle va permettre le bon fonctionnement des bactéries aérobies, qui vont dégrader la matière organique, mais aussi limiter les mauvaises odeurs.

Lagune aérée facultative

La matière organique colloïdale et dissoute est éliminée au niveau du réacteur biologique dont le principe fondamental consiste à mettre en contact une culture de micro organismes avec la matière organique biodégradable véhiculée par les eaux usées. L’apport d’oxygène dans les lagunes s’opère par échange gazeux entre l’atmosphère et l’eau du bassin. Les aérateurs vont favoriser ces échanges pour permettre une meilleure oxygénation du milieu. 

On estime que pour éliminer 1 kg de Demande Biologique en Oxygène (DBO) un apport d’oxygène entre 1,5-2 kg d’oxygène est nécessaire. Nos appareils réalisent l’apport d’oxygène selon deux grandes méthodes :

- Insufflation d’air dans le bassin via notre hydroéjecteur : l’Hydropulse

- Aération du bassin via notre aérateur de surface : le Flopulse 

Les lagunes aérées peuvent être utilisées pour traiter des eaux domestiques, des eaux résiduaires industrielles, des eaux de lixiviat … 

13-Design